Définitions

Le véganisme fait parti d’une liste plutôt bien garnie d’autres régimes spéciaux. Nous allons ici en définir plusieurs car certains seront récurrents dans nos articles.

Pour commencer, il y a le végétarisme, sans doute le plus connu et le plus adopté. Il consiste à exclure la viande et le poisson de son alimentation. Ce régime peut être adopter pour des raisons éthiques, religieuses ou culturelles. Cependant, il est principalement connu en occident pour ses motivations liés à la souffrance animale ou à la surconsommation de viande.

Il y a ensuite le végétalisme, qui est un régime alimentaire assez connu en occident. Il est cependant jugé de très exclusif voire trop. Souvent critiqué et stéréotypé, il consiste à ne manger aucune chaires animales mais en excluant en plus de ça tous produits de provenance animale (les œufs, le miel, le lait, …).

Enfin, il y a le véganisme, ce sur quoi nous travaillons. Ce régime est différent des autres car il est bien plus qu’un régime alimentaire, c’est un réel mode de vie. Un végan est quelqu’un qui décide d’adopter le régime végétalien et qui en plus exclu toute provenance animale de sa vie. Que ce soit pour s’habiller, se maquiller (laine, soie, cuir, …). En plus de ça, les végans sont opposés aux cirques, aux parcs animaliers et sont très attachés à la liberté animale.

Mais ce n’est pas tout, voici une petite liste des régimes alimentaires ou de mode de vie pouvant exister et se rapprochant du véganisme.

Il y  a le freeganisme, c’est un mode de vie dérivé du véganisme qui consiste à ne se nourrir que d’aliments trouvés et donc, dans l’objectif de lutter contre le gaspillage alimentaire.

Il y a aussi les flexitarien qui sont des omnivores modérés, c’est à dire qu’ils mangent de tout mais qu’ils sont dans l’optique de réduire leur consommation de chaire animale.

Enfin il existe de nombreux dérivés des principaux régimes tel que le pesco-végétarisme qui continue de manger du poisson mais qui exclue la viande, le beegan qui suis un régime végétalien mais continue la consommation de produits issus de l’apiculture ou encore les crudivores qui ne se nourrissent que de végétaux crus.